Dominique VENNER 

“Le Blanc Soleil des Vaincus”

éditions Table Ronde, Paris, 1975

Nous avions lu deux anciens essais de Venner ré-édités aujoud’hui par Christian Bouchet : “Pour une critique positive” et “Qu’est-ce que le nationalisme?”.  C’est son premier roman que nous avons lu et aimé beaucoup et maintenant nous allons essayer de vous le présenter brievement.  Ce beau roman est entièrement consacré à notre cause blanche, un mot qui fait partie du titre. Pour honorer encore une fois nos origines nous commençons avec deux phrases significatives de cette histoire sur la guerre civile américaine: “les cliométriciens (de Clio, muse de l’histoire)”(op.cit.page 45) et puis “ce sera la deuxième guerre d’indépendance…dans la nouvelle Arcadie” (op.cit.p.126).  Avec ces deux citations (parmi tant d’autres) Venner honore son titre de Paganiste et d’inspiration grecque ancienne. Le cours de l’histoire aussi va justifier cette distinction littéraire. Le général Robert E.Lee menera la bataille héroique pour les Sudistes : “il est passé ainsi à la posterité comme le héros symbolique de ce que les Sudistes d’hier et d’aujourd’hui ont appelé “la Cause”. Il était “un soldat chrétien mais pas un puritain” (op.cit. sur la revue publicitaire des éditions “Pardès” de novembre 2017, page 19). “Le general Grant, devenu président des états Unis ne cachera pas ses sympathies pour l’Allemagne en 1870” (op.cit.p.178) Pour ajouter une touche d’humour discret sur notre article nous ajoutons (au sujet d’un autre général américain) : “il a le menton d’un Danton sudiste”(op.cit.p.95). Pour retourner à notre préféré Lee “il est le pur produit d’une race noble” (op.cit.p.187), “la fleur de l’armée américaine”(op.cit.p.115). “Seules les nègres évolués et les mûlatres se libéreront à l’approche de des troupes yankees” (op.cit.p.203).

Vedi anche  Italy Sets Course for Left-Right Populist Surge

Nous n’allons pas vous révéler la fin, qui est pourtant sugerée par le titre, mais nous allons citer Venner du début contre la très diffusée Harriet Beccher Stowe “ce roman (il s’agit de la “case de l’Oncle Tom”) était rempli d’erreurs et d’invraisemblances” (op.cit.p.51).

Pour donner un happy end à notre article (pas au roman) nous allons utiliser une citation chronologique, après la fin de l’histoire. “Le 24 décembre 1865 “a eu lieu la fondation du Ku Klux Klan à Pujaski (en Tennesse)” (op.cit.p.266). Mais malheureusement il parait que ce dernier a disparu aujourd’hui.  Ainsi Venner s’est suicidé en 2013 à l’intérieur de Notre Dame et ce geste est sûrement symbolique.

Notre Sauveur nous avait prevenu à la première édition de “Mon Combat”:”Un immense territoire de peuplement autonome…rempli de la race inférieure… sous l’influence d’un métissage prolongé” (cité par Bernard Lugan in “Heia Safari”, Pannissières, 2018, éditions “Afrique Réelle”, page 155. Cette fois il ne s’agit pas des états Unis mais de la Rhodésie (devenue plus tard Zimbabwe).

 

écrit par Dionysos ANDRONIS

1 COMMENT

  1. Nessun Dolore” (Aucune Douleur) de Dominico Di Tullio
    éditions Auda Isarn, Toulouse, 2011
    Ce beau roman écrit par l’avocat de Casa Pound (en hommage à notre Ezra Pound international) de Rome est très bien écrit par Di Tulio et plein de références à la réalité d’aujourd’hui. Traduite en 2011 cette histoire montre que le passé lointain des étudiants gauchistes (comme les NACT, Noyaux Armés pour le Contre-Pouvoir du Territoire)reprend son souffle aujourd’hui par le biais de cette association caricative (pas au send banal du terme) de notre temps. Dignes héritiers du Blocco Studenesco universitaire (de la droite radicale précise l’auteur sur la page 36) ses militans sont le contraire des théoriciens gauchistes du passé “détérminés et guérilleros seulement quand ils écrivent sur les forums ou dans les communiqués de presse (op.cit.page 36).
    Pour les “passages à tabac meurtiers” (op.cit.page 73) le numéro 2 de l’association surnommé “Légionnaire” et ami de longue date du Capitaine (le vrai Gianluca Ianone), se trouvera en prison avec des dealers birmaniens qui sont en vérité “des indigènes enfermés dans leurs réserves, survivants de la ruine d’une astronef d’aliens”(op.cit.page 121).
    Nous avons été très fiers de lire dans ce beau roman que les mltants fascistes avaient dans le passé d’aventures homosexuelles : dans une salle de sports “le Mac Brûlé” (op.cit.page 106) le narrateur-avocat raconte : “une main caresse la nuque, l’avant-bras de plomb s’appuie sur la clavicule et tu cèdes, tu t’inclines à l’emplacement de l’amant traître” (op.cit.page 107). C’est pour nous le point le plus fort qui transformera l’univers carceral qui suivra comme un moment “sans douleur” du titre. Et la belle façade blanche de l’édifice de la couverture est de marbre blanc éclatant, comme notre race aryenne.
    écrit par Dionysos Andronis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here